Les parutions

Il s’agit-là d’une liste non exhaustive d’albums et autres publications, dans laquelle ne figure pas l’ensemble des travaux réalisés depuis 1975, notamment en communication, soit un total approximatif de six mille planches et illustrations…

La Méthode Concrète

En 1989, L’Echo des Fairways édite une compilation des BD faites en compagnie de Roger Golias, prof de golf réputé et amateur des « petits mickeys » que je commettais régulièrement dans Tennis de France. Là encore, sans être un joueur ni même amateur de ce sport beaucoup plus compliqué qu’il n’y paraît, j’ai découvert beaucoup de choses et appris à « comprendre » les mouvements d’un club et la tenue d’un grip. Roger s’amusait beaucoup de me voir transformer les personnages en héros improbables et souvent totalement fantaisistes… car il connait parfaitement le milieu. Et il est vrai qu’encore aujourd’hui, de trop nombreux pratiquants se sentent obligés de se la jouer « Proot de chez Proot » dès qu’ils poussent la porte du club house…

Tirage épuisé. Mais il n’est pas impossible qu’une version retouchée et en couleurs sorte enfin… peut-être, un jour…

Snob et coincé, le golf? Non, non, la preuve...

Jartyrella

Petite incursion dans le monde de l’érotisme tragi-comique en 1986. L’éditeur du Traité de Sexologie m’appela un jour pour me demander si j’accepterais de « finir » le scénario et les dialogues d’un éminent (je suis sérieux) confrère, Pierre-Léon Dupuis, aujourd’hui malheureusement disparu. Sa vision des aventures de Jartyrella, fabuleusement déjantées et aussi le fait qu’il avait été le premier à me donner des conseils utiles en matière de contrats et relations avec les éditeurs, me firent répondre « oui, bien sûr ». Nous nous sommes bien amusés à faire subir tous les sévices possibles à cette délicate jeune fille… totalement consentante, évidemment. Nous étions prêts à récidiver pour un tome deux et plus si affinités récurrentes, mais l’album, luxueusement emballé dans une couverture de velours, fut mis en vente à un prix exorbitant (l’équivalent de 42 €, prix d’époque), ce qui fit retomber aussitôt l’érect… non, l’enthousiasme des lecteurs. Et Jartyrella resta fille unique…

Oserais-je dire que l’album est définitivement épuisé? Et pourtant…

Jartyrella

La Tête et les Balles

Petites astuces pour mieux jouer au tennis en s’amusant…
et sans se la jouer, bien sûr…

Album sorti en 1985, regroupant les 44 premières planches parues dans le mensuel Tennis de France. Le « prof » de tennis, Jacques Laurent, me fit toujours confiance pour mettre en scène ses conseils de jeu, simples et pratiques, à la portée de tous. Pourquoi le tennis? Non, je ne tape pas dans la petite balle jaune, mais un de mes frères enseigne le tennis depuis son adolescence, alors disons que le milieu  m’est familier.

L’album n’est plus disponible dans le commerce.

 

Petites astuces pour mieux jouer au tennis... sans se la jouer.

La BD du Bridge

« Faire le mort » au bridge… sûrement ce qui m’a le plus amusé.
D’où le côté guignolo du personnage.

Le principal intérêt de la réalisation d’une BD à but didactique, c’est qu’elle vous fait découvrir des milieux bien particuliers et rencontrer des gens qui le sont encore davantage! Je ne connaissais rien au bridge et j’avoue que les jeux de cartes, en général, ne m’attirent pas plus que ça. Mais j’ai eu l’occasion de faire la connaissance et de sympathiser avec deux « fous » du bridge, deux champions de haut niveau, lesquels m’ont initié à leur univers avec beaucoup de gentillesse. Pour l’anecdote, je me souviens de la fois où j’ai rencontré Omar Sharif lors d’un grand tournoi international, mais il faisait grise mine au bar de l’hôtel, entre deux parties, car son équipe semblait dominée.

L’album n’est plus disponible.

"Faire le mort" au bridge... sûrement ce qui m'a le plus amusé. D'où le côté guignolo du personnage.

MINACULA LE VAMPIRE

Où les mésaventures du cousin raté et envieux du célèbre comte Dracula. Minacula, avide de reconnaissance populaire, voit son château envahi par une meute de touristes pratiquant un jeu radiophonique proche de la télé-réalité. Le graphisme de Jeanjean, original et expressif, accentue le côté décalé de l’histoire. Le personnage principal est un portrait caricaturé -bien sûr- de René Borg, réalisateur de dessin animé qui me fit faire mes premiers pas dans le monde des « petits mickeys ».

Le deuxième tome , où Minacula débarque à Paris, fut entièrement réalisé, prêt pour l’impression, mais l’éditeur estima que les ventes du premier (qui feraient plaisir à n’importe quel auteur aujourd’hui) étaient insuffisantes pour justifier la sortie du second. Dommage…  Bien entendu, l’album n’est plus disponible.

Le premier des deux tomes réalisés mais le seul publié à ce jour.

Le premier des deux tomes réalisés mais le seul publié à ce jour.
Page 6 sur 8« Première page45678