Article publié le
16.01.2020

LeTraité de Sexologie, étape suivante…

Bisssoirrr à tous mes contributeurs que – d’abord – je tiens à remercier du fond du coeur, à quelques heures de la clotûre de cette campagne Ulule. De toute évidence, le budget ne pourra être atteint d’ici minuit. Grâce à vous, j’ai pu tester un certain nombre de réactions qui m’encouragent absolument toutes à poursuivre l’édition du Traité, même si beaucoup de mes z’admirateurs n’ont pas forcément « percuté » sur l’utilité de participer à la constitution du complément de budget indispensable à la fabrication proprement dite de l’album. J’ai bien pensé à fabriquer moi-même des billets de 125 n’€uros à l’aquarelle, ce qui aurait été original…Mais pas sûr que l’imprimeur s’extasie devant la somptuosité du cadeau que je lui aurais ainsi fait… Le coup légendaire de payer la note d’un restaurant gastronomique pour quatre, arrosé d’un grand cru, en gribouillant un « petit mickey » sur la nappe, avec le patron qui, ému jusqu’aux larmes, tient ensuite à vous offrir en plus un café avec des mignardises et un calva hors d’âge (je suis normand), ça, c’est réservé aux z’Ârtixtes qui n’ont plus aucun blème de budget depuis belle lurette. Mais je n’abandonne pas, rassurez-vous et je suis déjà en train de tenter de récupérer ledit complément de budget par d’autres moyens (non, non, pas auprès des banques!). Pour vous tenir au courant, je passerai les infos au fur et à mesure sur mon site, à cette page « actualités », sinon, vous pouvez également me communiquer vos adresses mails persos, toujours via mon site, et je vous enverrai un message groupé à chaque avancée. Pour diverses raisons, je tiens à pouvoir disposer du premier tirage début mars et si vous êtes toujours intéressés, vous serez bien sûr les premiers servis, avec une dédicace perso offerte par mes petites mains pour vous remercier de votre implication. Vous devriez récupérer rapidement vos sous par Ulule et je vous informerai dès que possible du coût précis des envois – sans contrepartie, malheureusement – avec le principe des commandes en direct auprès d’une adresse unique que je vous communiquerai le moment venu.

En attendant, je vous passe une autre idée de maquette de couv (une maquette est un « brouillon », donc, un travail non fignolé) et souhaiterai avoir votre avis, comme annoncé sur Ulule. Toute suggestion est bienvenue. Pour m’en faire part, envoyez-moi un petit message…

À très bientôt, donc!

Avec toutes mes amitiés,

MOLOCH

Article publié le
15.01.2020

Un autre extrait du Traité…

…de la page 46…avant mise en couleurs, bien entendu! Là, c’est du lourd! Vous voulez de l’info? En voilà! Vous aimez le jeu de mots trrrès massif? Pas de souci, ‘y en a en réserve! Comme quoi les deux sont parfaitement compatibles. Si, si. Et le premier qui râle « pfff, faut lire… » se retrouve en sextoy pour zombie trans-radio-actif! Demain, pour le dernier jour de cette campagne Ulule (ben oui, là, maintenant, on décompte les heures https://www.ulule.com/le-traite-de-sexologie/ ) je vais vous proposer une autre maquette (donc, un « brouillon », pour causer correc’ pro) de première de couv’…z’avez le droit de me dire ce que vous préférez, sachant qu’il y en aura sûrement d’autres avant que la décision finale ne soit prise pour l’envoi à l’impression. Je vous laisse, j’ai du travail…

Article publié le
15.01.2020
Article publié le
09.01.2020

Toujours comme promis…

Je suis la logique de « demain, j’enlève le… ». Aaaaattentiion, dans une semaine et quelques z’heures, la campagne Ulule s’arrête et c’en sera fini de mes beûhtizes presque quotidiennes…

Article publié le
06.01.2020

Un souvenir, un clin d’oeil en trois étapes…

Et ça continue! Comme promis, pour remercier mes deux derniers contributeurs sur Ulule, pour le meilleur (l’album, toute modestie oubliée) et le pire (ben, la photo ci-dessous)… OK, OK, je l’ai annoncé, je le fais! Les ceusses qui se souviennent de la campagne d’affichage d’août/septembre 1981vont avoir une petite larme à l’oeil…Avenir publicité, « Le 2 septembre, j’enlève le haut », « Le 4 septembre, j’enlève le bas »…et boum, la tôle froissée sur les grands boulevards où s’étalaient les grrrandes z’affiches de la jolie Myriam, toute naturelle, si belle…snifff…émotion… Du coup, je vous en offre une autre, d’émotion, rien que pour vous et, oui, oui, j’irai jusqu’au bout ! Mais ça se mérite aussi un peu, non? À bientôôôt…